Articles tendances

Plantation tardive du potager: 5 précautions indispensables

Juillet montre le bout de son nez. C’est le temps des vacances et une envie soudaine de cultiver des légumes dans son jardin nous envahit. Non, il n’est pas trop tard, mais voici quelques précieux conseils pour réussir son potager en plein été.

Faire un semis avec trois dollars dans ses poches

Comme toute activité qui gagne en popularité, on finit par avoir l’impression qu’il faut être équipé de matériel sophistiqué pour faire des semis. Que nenni ! Avec seulement trois dollars en poche, on fait de petits miracles.

Pas d’abeilles, pas de pommes… ou presque

La plupart des pommiers ont absolument besoin d’un second arbre d’une autre variété pour réussir à produire des fruits de manière intéressante. C’est ce qu’on appelle la pollinisation croisée. Et qui dit échange de pollen, dit transporteur de pollen. Dans le rôle du commis voyageur par excellence, l’abeille règne en reine.

On croque dans le printemps!

Oui, ça commence à reprendre vie dans le jardin et enfin, on peut libérer nos instincts de chasseur-cueilleur. Avant la sortie officielle de la première asperge, les plates-bandes regorgent déjà de verdure printanière à se mettre sous la dent!

Juillet: pas trop tard pour commencer un potager

Déjà le mois de juillet, et le potager n’a pas encore été planté? Trop tard? Non, pas du tout! En agissant maintenant, il est encore possible d’obtenir de belles récoltes de légumes et fines herbes.