C’est parti pour Mosaïculture Gatineau 2018!

Elles sont de retour à Gatineau, ces immenses sculptures végétales qui font le ravissement des visiteurs, et ce, dans une formule améliorée. Mosaïculture Gatineau 2018 se déroule en plein cœur d’une ville tout à fait charmante où tout se fait à distance de marche. Ajoutez à cela de grands musées, des sentiers pour se balader et on a une destination de rêve pour une escapade d’une fin de semaine.

C’est parti pour Mosaïculture Gatineau 2018!

Depuis la toute première exposition dans le Vieux-Port de Montréal en 2000, les mosaïcultures internationales ont suivi tout un parcours. L’Inukshuk qui, à l’époque, était la pièce maîtresse de l’exposition est aujourd’hui surclassé par des sculptures plus imposantes, plus complexes et un souci rehaussé dans l’exécution des pièces. Du 22 juin au 15 octobre, Mosaïculture Gatineau 2018 expose plus 45 œuvres qui relèvent du génie horticole, dont 10 nouvelles sculptures. Le ravissement est total, en partie à cause du paysage environnant. En effet, le parc Jacques-Cartier jouit d’un environnement enchanteur au bord de la rivière des Outaouais, avec vue sur la colline parlementaire et sur le pont Alexandra, tout en bénéficiant d’une riche végétation qui forme un écran parfait pour apprécier chaque sculpture.

Le grand coup de cœur de la visite est le spectaculaire Arbre aux oiseaux, que l’on avait pu voir à Montréal en 2013. Celui-ci rassemble plus d’une cinquantaine d’oiseaux, de batraciens et de reptiles figurant sur la liste des espèces menacées d’extinction ou pour qui le sort en est déjà jeté. C’est à croire qu’elle est faite pour rester dans ce parc, tant son intégration est réussie. Le coup de cœur personnel de Planète Jardin va à la Terre Mère. Rarement a-t-on vu une expression de paix et sérénité aussi réussie émaner du visage de la grande dame. Comme l’an dernier, l’exposition présente 10 œuvres inspirées de chacune des provinces canadiennes, où elles termineront leurs parcours respectifs en 2019.

Même si tout était fraîchement planté au moment de notre passage à la préouverture, le résultat est déjà spectaculaire et ça ne pourra que l’être davantage, lorsque les plants de mosaïculture auront totalement recouvert les structures de plantation.

Pour savourer pleinement chaque œuvre et profiter d’un ensoleillement optimal, mieux vaut faire la visite en deux parties : une tournée en matinée et une autre en fin de journée. Entre temps, on en profite pour prendre le pouls de cette formidable ville où tout est accessible à pied. Les restos branchés de la rue Aubry, avec son allée de parapluies multicolores, le Musée canadien de l’histoire avec son architecture unique, l’incontournable Musée des beaux-arts du Canada et la colline parlementaire à Ottawa, juste de l’autre côté du pont Alexandra. Comme diraient les gens de l’office du tourisme, « Suivez la ligne rouge » et empruntez le circuit culturel de Gatineau. Bref, tout y est pour vivre une expérience mémorable lors de votre passage aux mosaïcultures.

Achetez vos billets à l’avance ici