Quand planter mes annuelles?

Depuis le début du mois d’avril, les jardineries et les commerces exposent leurs plus beaux atouts pour nous sortir de la grisaille de l’hiver. Annuelles fleuries et fines herbes aux feuillages tendres, même les mignons plants de tomates lancent en chœur leur prière mélodieuse : «Prends-moi!»

Quand planter mes annuelles?

En amoureux de verdure, c’est littéralement impossible de résister à la tentation. Une plate fleurie en avril, c’est comme un petit chiot qui nous fait de beaux yeux. Pourtant, on le sait bien, en avril, dans la région de Montréal, il peut encore neiger et ailleurs, la neige peut se manifester jusqu’en juin… Il faut donc conserver nos jolies plantes à l’intérieur. Mais jusqu’à quand?

La règle est fort simple, mais son application l’est moins : on peut planter dès que tout risque de gel est écarté. Comme si on avait le moindre contrôle sur les caprices de Dame Nature. En règle générale, pour la grande région de Montréal (en zone 5), on plante autour de la fin mai. Si on se trouve en zone 4, disons Granby, Drummondville, Joliette ou Saint-Jérôme, on repousse cette date d’une semaine, soit la première de juin. Et si on remonte un peu plus au nord, en zone 3, on ne procède pas avant la mi-juin. Certains croient que l’on peut planter sans crainte après la pleine lune de mai. Par expérience, c’est assez juste.

N’oublions pas qu’entre la maison et le jardin, il y a une phase obligatoire d’acclimatation, histoire de ne pas traumatiser les plantes si peu habituées au vent, aux variations climatiques et au soleil direct. Sur une période d’environ une semaine, on place d’abord les plantes à l’ombre puis on les dirige lentement vers leur destination finale.

Si les annuelles sont en terre et que la menace d’un gel de nuit fait rage, on peut protéger nos plantations avec un simple drap qui permet à la chaleur du sol de rester près des plantes encore fragiles. Un autre truc très utilisé en production est d’arroser les plantes la veille d’un gel.

Terminons en soulignant que le mois de mai demeure un moment parfait pour planter des arbres, des arbustes et des vivaces. C’est aussi le temps de faire quelques semis hâtifs dans le jardin, comme les pois, les épinards, les laitues et les choux. Bref, il y a en masse de quoi s’amuser en attendant que tout risque de gel soit écarté.